Accéder au contenu

De nouvelles solidarités pour les AMAP(s)

Actualité - 02/10/2015

De nouvelles solidarités pour les AMAP(s)

l'AMAP « Patates Douz’ » du 12ème arrondissement de Paris a mis en place en 2008 un prix solidaire de panier, pour rendre accessibles les fruits et légumes bio à des personnes ou familles à faibles revenus...

Si l'expérience ci-dessous vous intéresse, vous pouvez vous inscrire au colloque du 14 octobre "Bio, proximité, solidarité"  en allant sur le site: https://docs.google.com/forms/d/14l9f5a92_ya6qy7LCkqxUo8Fd3L0cHO5lofcvwrgE_Q/viewform?usp=send_form

« Patates Douz’ » est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (Amap) parisienne. C’est un groupe de consommateurs du 12ème arrondissement qui s’est réuni pour fonder l’association et organiser, en partenariat avec un agriculteur d’Ile de France, des distributions hebdomadaires de légumes biologiques.
L’Amap a mis en place en 2008 un prix solidaire de panier, pour rendre accessibles les fruits et légumes bio à des personnes ou familles à faibles revenus. L’expérimentation du dispositif voit le jour au terme d’un processus long de réflexion et de débats internes :

2005 :
Création de la commission solidarité au sein de l’Amap. Elle inaugure une réflexion sur la manière dont l’Amap pourrait mieux intégrer des personnes à faibles revenus parmi les adhérents. Une caisse de solidarité est mise en place, alimentée par des dons et les avances de trésorerie des amapiens. Elle a plusieurs fonctions :
û Avance de trésorerie pour les personnes ne pouvant pas payer un abonnement de 6 mois à l’avance ;
û Prendre en charge les billets de train pour les visites d’exploitation.

2005 à 2007 :
Le groupe rencontre des Amaps parisiennes qui expérimentent déjà des systèmes de solidarité, afin d’évaluer le système qui conviendrait le mieux aux Patates Douz’:
û Un ou plusieurs paniers solidaires financés grâce aux dons des adhérents ;
û Système à deux prix de panier, où les adhérents choisissent quel prix correspond à leurs revenus (système basé sur la confiance) ; Faire de l’Amap une structure acceptant des bons CAF et permettre qu’un panier hebdomadaire soit distribué à un bénéficiaire des bons CAF.

2007 :
A l’automne, vote unanime en AG permanente en faveur du principe d’un prix solidaire de panier.

2008 :
Mise en oeuvre progressive du système de prix solidaire de panier (simulation au premier semestre, et mise en place au second).

Pour en savoir plus sur cette expérience, vous pouvez consulter le recueil d'expériences disponible sur http://www.biopaysdelaloire.fr/html/index.php?id_repertoire=158&pere=156