Accéder au contenu

Disparition les producteurs d'oeufs en AMAP ?

Disparition les producteurs d'oeufs en AMAP ?

Les producteurs d?œufs en AMAP en Loire atlantique sont sommés par la DDPP (Ex DSV) du 44 de se mettre aux normes pour le conditionnement de leurs œufs ou d'arrêter leur activité !

En effet un règlement européen impose une traçabilité des œufs vendus en "remise directe" au delà des "petites quantités" dit le règlement CE N° 853/2004.
Sauf que dans le droit français le législateur dans un arrêté ministériel l'a traduit à 250 poules pondeuses ! arrêté ministériel du 18/12/2009 modifié le 28/12/2011.

Or nos 15 producteurs d’œufs en AMAP dans le 44 doivent avoir au minimum 600 poules pour tirer un petit SMIC agricole (70H par semaine).

Cette traçabilité (marquage, calibrage, mirage) nécessite 2h de travail manuelle supplémentaire par jour pour 600 poules + un investissement de 10000€ + un contrôle annuel des appareils (150€ par appareil) soit un surcoût de 0,15€, passant l’œuf actuellement à 0,35€ à 0,50€ ! la boite de 6 œufs à 2€ devrait passer à 2,80€ qui devient hors du prix du marché.


La même directive européenne exonère de ces exigences de traçabilité les œufs issus des élevages industriels vers l'industrie agro-alimentaire !

Une délégation de 4 paysans producteurs  a été reçu mardi 06 mai pendant 2h à la DDPP44 (Ex DSV). Rien à faire, la DDPP nous a répété qu' elle a pour mission de faire appliquer les textes, point barre. Nous avons activé le réseau national des AMAP pour savoir si d'autres départements subissent la même pression, le GAB et la Conf Paysanne, car une procédure de mise en demeure est déjà en court !