Accéder au contenu

Collectif Amap 44: petit bilan de l'année 2008/2009

Actualité - 18/10/2009

La rentrée est l'occasion de faire des bilans et lancer plein de projets, pour le collectif aussi. Manque de maraîchers, besoin de s'organiser pour répondre au développement des AMAPs qui ont doublé en une année.

Progression des AMAPs en 2008/2009, si on nous avait dit...

En 2007, qu'en 2008 le nombre d'AMAPs auraient doublé, on ne l'aurait pas cru. Et pourtant! Et si on nous l'avait dit en 2008? encore moins. Et pourtant! Et alors, 2009?

27 AMAPs en septembre 2008, 53 AMAPs en septembre 2009. Tout laisse à penser que cela augmentera encore, la demande des mangeurs est forte.

71 producteurs fournissent ces AMAPs par le biais de contrats (dont 'seulement ' 26 maraîchers), ce qui est bien et montre également que ce mode de fonctionnement s'installe dans le paysage.

De nombreux projets d'AMAPs ont été parrainés, quelques producteurs également. Ce parrainage est essentiel pour la transmission des valeurs, l'accompagnement, les conseils. Ces parrainages représentent beaucoup de temps, et devraient être plus fréquents, surtout pour les producteurs.

Des articles, des visiteurs, des messages, des réponses

L'année écoulée a également été marquée par une grande attention médiatique sur le thème des AMAPs, les sollicitations ont été nombreuses auprès du collectif pour parler des AMAPs, la presse agricole professionnelle a également commencé à s'intéresser au sujet.

Répondre aux médias, mais aussi aux questions, aux sollicitations émises dans le réseau, trouver un producteur, rejoindre une AMAP, créer un local ou une zone, gérer et supprimer des membres obsolètes, répondre aux questions des mangeurs, des producteurs, du reste. Plusieurs demandes par semaine sont ainsi traitées.

Qu'en conclure?

Pour l'instant, les principales conclusions que nous tirons de l'année écoulée sont:

  • Les amaps sont en progression, mais le collectif n'est pas assez organisé pour répondre à toutes les sollicitations de parrainage, qui est pourtant essentiel.
  • Les AMAPs manquent cruellement de maraîchers pour permettre d'accompagner le développement de nouvelles AMAPs, comment soutenir l'implantation ou la conversion de producteurs?
  • Les autres AMAPs (autres produits), ne sont pas saturés)