Accéder au contenu

Rencontre InterAMAP mai 2012: 5 actions prioritaires

Actualité - 09/06/2012

Rencontre InterAMAP mai 2012: 5 actions prioritaires

Le collectif Interamap 44, associant producteurs et mangeurs en AMAP, s'est rencontré le 31 mai 2012 pour faire le point sur la situation et les actions: faire entrer de nouveaux mangeurs dans le système AMAP pour accompagner les souhaits de conversion des producteurs vers le modèle AMAP. Nous avons besoin d'amapiens militant pour mener les 5 actions - faîtes nous savoir l'ATELIER/ACTIONS que vous souhaitez rejoindre.

Producteurs et coordinateurs d'AMAP s'étaient donné rendez-vous aux Sorrinières pour une rencontre du collectif dans un contexte de tension au sein du réseau AMAP: forte progression de leur nombre, et volonté de basculer vers ce modèle de la part de nombreux producteurs. Une conclusion s'impose donc: comment faire venir de nouvelles familles vers les AMAPs existantes ou vers de nouveaux projets d'AMAP ? Pour donner suite à ce constat partagé, qui s'appuie entre autres sur l'enquête 2012, les participants ont proposé de nombreuses idées et ont voté pour 5 actions prioritaires que le collectif Interamap pourrait porter dans l'année qui vient 5 ATELIERS:

ATELIER 1 - Les supports de communication: cette action visera à compléter et rénover les supports de communication pour appuyer un certain nombre de messages que les AMAPs veulent faire passer. Plus généralement promouvoir le modèle AMAP en interpellant les citoyens pas encore en AMAP (affiches, badges, panneaux)

ATELIER 2 - Combattre les idées reçues, bonnes pratiques et portraits: travailler sur les contenus et sur le fond semble à tous essentiels tant les idées reçues semblent ancrées (boboland, cher, pas de places et listes d'attente à ralonge, etc). Egalement diffuser les bonnes pratiques entre AMAPs et la voix des producteurs sous forme de témoignages.

ATELIER 3 - Promouvoir les visites à la ferme: LE point noir au sein des AMAPs et LA déception des producteurs, les visites à la ferme ou chez le producteur sont délaissées des mangeurs. Quelles actions entreprendre pour renforcer cet enjeu essentiel de la charte?

ATELIER 4 - Aller vers les médias au sens large: les temps ont changé, les médias ont largement couvert le sujet AMAP amenant un éclairage sur ce modèle nouveau...qui ne l'est plus. Y a t'il de nouveaux messages ou de nouvelles informations susceptibles d'intéresser les citoyens? Vers quels médias s'adresser et pour dire quoi? journaux, radios, gratuits, magazines municipaux, créer des évènements: conférences, débats, documentaires...etc...

ATELIER 5 - Mise à jour des informations sur Internet: de nombreuses AMAPs et producteurs ont fait le double constat de l'importance de mettre à jour les informations sur les sites Internet pour correctement orienter les visiteurs. Amap44.org est LE point d'entrée pour beaucoup de nouveaux mangeurs, un moyen – parmis d'autres – d'attirer les nouveaux mangeurs. Si les informations sont complètes, justes, à jour et les outils bien utilisés.

De nombreuses personnes se sont inscrites dans ces actions pour participer à leur mise en oeuvre avec pour objectif que chaque ATELIER se réunisse une fois avant l'été. Si vous êtes intéressés contactez l'Interamap ne précisant l'ATELIER et l'ACTION, nous relaieront cela auprès des groupes concernés.

En complément vous trouverez ci-dessous la retranscriptions exhaustive des échanges de la soirée

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Introduction suite à présentation de la synthèse de l'étude 2012 sur le thème recruter des mangeurs: veut on le faire? La mode des AMAPs est elle passée? Quelles sont les causes de la stagnation actuelle: la grande distributions (GMS) avec son bio à bas coût, des valeurs AMAPs mal identifiées, des prix, du manque de bobos, du manque de places? On veut en rester là ou veut ont continuer à développer le modèle? Faites vos propositions.

Bougamap: Proposer un panier de test l'été. Garder la notion de militant dans l'amap pour qu'un lien se crée, se bouger, exploiter le bouche à oreille. "Fideliser" les mangeurs en créant du lien. Les listes d'attente ça décourrage, c'est terminé pour nous. La communication est relancée avec des flyers. Communication un mois avant le renouvellement des contrats.

Sorrinières: ca marche le panier test l'été? Euh abandonné mais sera ré-expérimenté.

Ile: pourquoi pas travailler avec les écoles. La personne en liste d'attente qui s'inscrit sur un autre produit sera prioritaire. Cette liste n'est pertinente que pour les légumes.

Vertou: le site internet est le point d'entrée, il est essentiel de le mettre à jour, les informations doivent être justes. Le nombre de personnes affichées est trompeur et peut refroidir. Bonne gestion de la liste d'attente.

Mazerolles: le collectif alimentation à la chapelle lance la fête des amaps du canton (4 amaps). Animations du 5 au 15 juin. Portes ouvertes avec dégustations. Cours de cuisine. Le commerçant va être associé, cours avec des produits de l'AMAP. Il s'approvisionne en AMAP. Un contrat pour les cours de cuisine va être mis en place pour perréniser l'initiative tout au long d' l'année (il y a une cuisine sur le lieu de distribution). Au début de l'AMAP il n'y avait pas de volonté de promotion de peur de représailles des commerçants. Aujourd'hui ils ne voient plus l'AMAP comme une concurrence mais comme un moyen de relocaliser la consommation. L'objectif est d'essaimer avec une nouvelle AMAP. De bons liens sont établis avec la mairie. Affichage dans les journaux. Les Amapiens vont aussi au marché du soir. Proposition: faire des badges "je suis en amap et vous?" Pour montrer qu'ils vont au marché. 20 centimes le badge.

Cedric producteur: il faut toucher le grand public, beaucoup ne savent pas encore ce que c'est qu'une AMAP. Il faut viser la presse grand public. Il faut redéfinir la communication comme il y a 3 ans. Apporter des informations innovantes. Nouvelle stratégie de communication. Profiter d'une occasion comme un évènement? Evènements existants, exemple "goûts unique".

Bugalière: créer un évènement et avoir plusieurs échelles (canton, département, etc) faire venir les médias et du monde. Rebondir sur l'actualité (pêcheurs, etc). Se positionner par rapport au bio GMS. Etre clair vis-à-vis des petits commerçants (les AMAPs ne sont pas le bouc émissaire de leurs problèmes, et si c'étaient plutôt les grandes surfaces?). On peut faire des opérations commando sur les marchés.

Ile: faire un communiqué de presse périodique

Maraichaire: les diriger vers une AMAP à montaigu. Le marché est pas énorme en vendée. On a trois amaps et c'est un peu dur. Expliquer ce que c'est qu'une AMAP, les amaps se sont regroupés.

Olivettes: Distribution sur les marchés, les gens viennent. Sur le marché ils apportent la caisse de fraise.

Ile: Récolte des idées reçues sur les AMAPs. Faire une communication autour de ça. Ex il y a deux ans sur la liste d'attente. Tracts, caricatures. Appel aux dessinateurs. Autre idée recue, l'interamap c'est pour les amaps de nantes. Organismes sociaux qui achètent des paniers.

Parler du cout du panier moyen en comparaison, autre idée reçu, c'est pour les gens qui le peuvent.

Chêne Aron: quelquefois c'est trop cher pour certaines personnes, l'ADA est un système de confiance travailleurs sociaux. Port boyer. Distribution des paniers estivaux, revendus pour redistribution.

A paris ils proposent de manière volontaire de payer quelques euros en plus pour financer des paniers à distribuer.

Paradis: paniers donnés à une association qui vient à toutes les distributions et récupère entre 0 et 10 paniers. Paniers pas pris c'est dans le contrat qu'ils sont redistribués.

Certains coordinateurs, sur certaines AMAPs se bougent pour refourguer les paniers (vacances) car la perte de prix associée peut aussi être de nature à écarter du système le plus grand nombre (légumes plus à côté ca peut vite faire quelques dizaines d'euros).

Maraicher à orvault: pour famille lambda menu sur un an et cout global sur un an de nourriture. Comparé aux plats préparés c'est moins cher. Il faut prendre le temps et pourtant le producteur a plein de travail. Par rapport au vivier des amapiens il y en a qui pourraient aider à une affiche sur le thème vous voulez vous nourrir correctement => AMAP. Lié au commerce équitable nord nord. Beaucoup d'échanges sur les recettes de cuisine. Un des producteurs tient un blog et écrit.

Productrice qui explique aux familles à cuisiner rapidement, ca fait partie du rôle de l'AMAP de l'expliquer.

Olivettes: nouveaux supports panneaux, affiches à différents formats. Ca peut être un rôle de l'Interamap.

Ile: il faudrait que les producteurs écrivent et témoignent de ce que ça leur apporte. Témoignages locaux. Permettrait de faire indirectement un zoom sur ce que l'amap apporte.

Producteur: notre métier c'est faire et il faut venir à la ferme pour s'en rendre compte

Œufs: faire bouger les gens (surtout quand on est un petit produit). Producteur a des choses à dire, recettes, explique travail. En amap les mangeurs viennent de partout, moyen le plus facile de diffuser des choses en en parlant autour de soi.

Faire le bilan de l'état de l'implication des gens, travail de longue haleine. Vouloir que tout le monde vienne est un leurre. J'ai pas le temps.

Maraichaire: visiter la ferme c'est de la curiosité.

Le lieu est à la ferme, ils viennent et c'est pas mal pour les visites (marche en milieu rural) ils voient le travail.

Bugalière: une des distributions de l'année se fait chez le producteur.

Faire une ferme urbaine?

Comment les producteurs viennent aux amapiens? Prioriser car il y a la course aux amaps qui se créent, faut il avoir un rôle pour flécher l'accès aux petits producteurs.

Maraichaire: l'amap fonctionnne bien quand il y a un projet dans l'AMAP et un lien très fort avec le producteur.

Travailler avec manger bio qui a une diététicienne pour travailler sur le manger en amap c'est pas cher.

Accéder au marché des restaurants des collectivités. Permettre aux producteurs d'aller vers les cantines scolaires.

Les amaps d'entreprise cartonnent, travailler auprès des CE et collectifs?

Charte: mettre des critères maximum de production pour définir ce qu'est l'agriculture paysanne. Parrainage important.