Accéder au contenu

Rencontre des maraichers en AMAP

Actualité - 29/01/2014

Rencontre des maraichers en AMAP

Les maraichers en AMAP se sont rencontrés en décembre pour échanger sur leur pratique en AMAP:
- prix des paniers
- contrat annuel
- taille des paniers ...etc...

Seulement 7 maraichers en AMAP sur les 50 maraichers se sont retrouvés aux Sorinières.

L'échange sur des pratiques différentes ont permis d'avoir un débat de fond sur l'engagement des familles à soutenir les maraichers locaux et bio en contrat AMAP avec 2 logiques bien distinctes:

- la première concerne des maraichers engagés que partiellement en AMAP, se gardant d'autres réseaux de distribution: marchés ou circuits longs. Ils subissent la demande des familles vers des tailles de paniers de plus en plus petits, en moyenne entre 10 et 11€ malgré plusieurs tailles de paniers proposés (de 10 à 15€) en collant au plus près du prix du marché. Depuis 2 ans il n’y a plus de liste de familles en attente, un " turn over " très important dans le centre ville, des familles difficiles à faire déplacer lors des visites sur la tenue maraichère. Les maraichers s'adaptent à la demande des familles, arrangement l'été pendant les vacances alors que la production atteint des pics.

- la seconde logique concerne des maraichers tendant vers une distribution 100% AMAP, une taille de panier unique (entre 16 et 20€), un réel partage de la production, une valeur du prix de paniers calculée sur la base des charges réelles du maraicher indépendamment du prix du marché. Un contrat annuel permettant d'avoir une grande amplitude (comme les saisons) dans le contenu des paniers, par exemple 3 ou 4 Kg de tomates jamais assez pour les familles qui sont invitées à faire des coulis, et le maraicher se prend moins la tête l'hiver à remplir le panier en assurant le minimum Pdt, poireaux, carotte, salade. Le paradoxe étant de constater toujours une demande supérieure à l’offre avec des familles en liste d’attente et une fidélisation des familles dans le renouvellement des contrats. Les chantiers participatifs (atelier pédagogique  au sens juridique indiqué dans les contrats) suscitent un réel enthousiasme de solidarité car toutes les PdT ramassées iront dans les paniers des amapiens !


Récit des maraichers participants:

Alice 3 AMAP - 85% du CA en AMAP
49 livraisons/an - 3 semaines de congés - 2 UTH + un saisonnier 4 mois à 50%
Changement de formule des paniers: de 120 paniers à plusieurs formats à 80 paniers à un seul format: 20€
Aller vers le 100% en AMAP: c'est le partage total de la récolte, davantage de solidarité et même des familles en liste d'attente !
Le passage des familles à la ferme change le rapport entre producteur et mangeurs.
Les 3 semaines de congés et l'emploi d'un saisonnier est une projection pour 2014, pour 2013 seulement 2 semaines de congés.
La formule du grand panier à 20€ permet d'avoir moins de contrats et cela simplifie le travail. Le contrat annuel permet d'avoir une grande amplitude sur une saison complète: gros paniers l'été et à l'automne et plus petit panier l'hiver et au début du printemps. Par ailleurs, sur des productions plus difficiles, on peut livrer des petites quantités de certains légumes sachant qu'il y a une plus grande variété pour compenser. Enfin sur ces mêmes productions plus limitées, on peut quand même livrer quelque chose de satisfaisant car on divise en 35 et non plus en 54 paniers la quantité de légumes disponibles...


Gaëtan  3 AMAP - 100% en AMAP depuis 2009: partage total de la récolte, liste d'attente sur les 3 AMAP, panier à 16€
contrat annuel: les mangeurs jouent et apprécient le jeu des saisons, à savoir des gros paniers de juin à octobre (valeur jusqu'à 25€) et plus petits paniers l'hiver (valeur parfois à 10€)
mais cela tombe bien car les familles ne se plaignent pas d'avoir 4 ou 5 Kg de tomates l'été et moins de choux l'hiver. On ne cherche plus à remplir coûte que coûte les paniers, mais davantage à partager la récolte. quasiment pas de "turn-over". les activités "pédagogiques" à la ferme sont mieux que des portes ouvertes grâce au 100% en AMAP


Vincent  3 AMAP - 2 tailles de paniers: 11 et 15€

Sentiment de passer un "casting" de la part des mangeurs quand ils recherchent un maraicher. Il demande que le collège des parrains essaimeurs  (couple: mangeur & producteur) intervienne quand les groupes de mangeurs recherchent un maraicher, pour éviter l'effet d'une mise en concurrence entre maraichers. Pas de liste d'attente.
Les chantiers ont une grande importance pour permettre aux mangeurs d'ancrer leur rapport avec le producteur en appréhendant la façon de travailler et en ayant une image de l'endroit où sont produits les légumes consommés chaque semaine. Le constat est que les personnes participant aux chantiers sont beaucoup plus fidèles au système AMAP que les autres.
D'autre part, la participation aux chantiers est importante quand elle correspond à des moments conviviaux, en faisant une place aux enfants, en faisant une pause jus de pomme et gâteaux, en ne bossant qu'une demi journée, et en buvant un coup après. C'est la même chose pour les distributions, le producteur doit être là, ce n'est pas une niche commerciale, ça s'investit. Le travail de maraicher bio est très difficlle physiquement, mais ces rencontres avec les familles en distribuant les légumes apportent une reconnaissance indispensable à ce travail très laborieux. Les retours sont directs quand le maraicher est présent, il peut expliquer pourquoi ces légumes ci cette semaine, pourquoi peu de chou cette année, filer des idées de cuisine sur des légumes moins courant en demandant directement au mangeur s'il sait ce qu'il va faire de ce truc bizarre. L'AMAP devient pérenne grâce aux échanges et aux rencontres.

 
Florentine 1 AMAP 
- 15% du CA
30 paniers pour commencer, en remplacement du maraicher précédent, découverte du concept.
Pas de liste d'attente

Philippe: 3 AMAP - 90% du CA en AMAP
2 tailles de paniers: 10€ et 15€ (une moyenne à 11,50€) qui traduit une demande des familles vers les petits paniers. 
Pas de liste d'attente

Dominique: 2 AMAP - 22% du CA en AMAP
3 tailles de paniers pour satisfaire la demande des familles: 8 - 12 - 16€, leitmotiv: "s'adapter à la demande des familles"
. Pas de liste d'attente

Jacques: 2 AMAP: 50% du CA en AMAP
3 tailles de paniers et le même constat, une tendance vers les plus petits paniers la moyenne est en dessous de 10€ ! p
as de liste d'attente. Une demande dans l'AMAP du centre ville en perpétuelle " turn-over " due à la sociologie des mangeurs: célibat, mutation...etc..