Accéder au contenu

Les AMAP(s) une réponse à la crise des fruits

Les AMAP(s) une réponse à la crise des fruits

Pourquoi les fruits n'ont plus de gout en grandes surfaces et comment se fait-il que les consom'acteurs en AMAP se régalent les papilles en dégustant des fruits locaux ?

La consommation dans le marché de la concurrence dite "libre et non faussée":

On commence par produire dans les pays du sud de l’Europe ou plus loin encore, là ou la main-d’œuvre est la moins chère (l'Espagne possède un SMIC deux fois moins élevé qu'en France et si possible avec des travailleurs immigrés clandestins sans protection du travail sans limite d'heures).
En conséquence, comme le marché de consommation rémunérateur est au nord de l'hémisphère, il faut arracher les fruits des arbres encore bien "dur" pour rouler sur les kilomètres de tapis roulants des usines de conditionnements automatisés (calibreuses, encartonneuses, filmeuses) et pour subir le long transit (camions, bateaux) des pays du sud vers les pays du nord sans compter l'impact CO2, et finir en chambre froide sous atmosphère dit "contrôlé" (c'est à dire sans oxygène) avant de pourrir en 2 jours dans le panier du consommateur sans avoir eu le temps de murir.

calibreuse_fruits

La consommation en AMAP en soutien aux producteurs "bio" locaux:

Si la fraîcheur et le goût sont importants pour vous, approvisionnez vous auprès des producteurs en AMAP ou sur les marché de producteurs, plutôt que dans les supermarchés ou sur les marchés de revendeurs.
Dans une AMAP, le circuit est court entre le lieu de production et le lieu de consommation, un fruit se cueille toujours à maturité, pas avant car insipide, pas après car abîmé.
Le circuit est aussi court au sens économique du terme: vente directe du producteur au consommateur, ce qui assure une rémunération à la hauteur des heures de travail et non à la hauteur des heures de transport et de conditionnement !
Si de surcroit les fruits sont issus d'une culture sans intrants chimiques développant davantage de propriétés organoleptiques avec un taux élevé en composés phénoliques alors c'est que du bonheur par les papilles et la planète.

Expérimentation d'un Groupement d'Achat Collectif inspirée des contrats AMAP sur plusieurs lieu d'AMAP nantaises:

en 2010, Une dizaine d'AMAP nantaises ont testé avec un franc succès la distribution en vente directe sous contrats d'agrumes de Corse avec les producteurs: clémentines, oranges, avocats, pomelo, citron, kumquat. Elles s'apprêtent à renouveler l'expérience à l'automne 2011, cela fera l'objet d'un article prochainement.