Accéder au contenu

Tout beau, Tout bio 

Tout beau, Tout bio 

Faut-il se méfier des propositions parfois alléchantes d’une grande distribution aujourd’hui en manque de produits bio ?

Que faire quand les grandes surface se lance à l’abordage du business bio ?

Dans le livre "Tout beau, tout bio ?" de François Desnoyers et Élise Moreau, il ressort que les risques de fraudes sur la certification des produits bio sont plus grands s’agissant des denrées importées que celles produites en France. Et comme plus de 35 % des produits bio vendus chez nous sont importés, on se dit qu’il vaut mieux privilégier les circuits courts via la vente à la ferme, les AMAP et les marchés locaux.

Plus coûteux à produire, les aliments issus de l’agriculture biologique sont forcément plus chers que ceux de l’agriculture dite conventionnelle. Du coup, de nombreux témoignages nous montrent que les parts de marché gagnées par la grande distribution via les produits importés des pays à bas coûts de main-d’œuvre risquent de détruire la filière bio en France plutôt que de la consolider. Pour les grandes surfaces ce sont des produits d’appel qui font croître la fréquentation des magasins.

"Tout beau, tout bio ?" de François Desnoyers et Élise Moreau - Editeur : L’Aube - Date de publication : 08/09/2011

dernière mise à jour le 03/10/2011 par H. Patrice