Témoignage producteur : Amaps VS paniers

Témoignage producteur : Amaps VS paniers

Les sites de paniers en ligne se développent et se multiplient, menace pour les AMAPs ou signe d?un basculement des modes de consommation ? Concurrence ou complémentarité ? Témoignage d?un des producteurs du réseau AMAP44.


Des partenariats « Paniers en ligne » / AMAPs ?

Eric réagit à une publicité faite par un site de panier en ligne heureux de vanter son travail en « Partenariat avec les AMAPs », un peu gênant puisque l’AMAP est un partenariat direct producteurs/mangeurs basé sur la confiance et la transparence.

« La seule chose qu'on peut leur reprocher aujourd'hui est d'avoir écrit sur leur site qu'ils travaillent en " partenariat avec les AMAP", sans en expliquer réellement le sens. Car cela sous tend que le réseau se fournit auprès d'AMAP (ce qui est faux puisque par essence une AMAP est une association mangeur/paysan, sans intermédiaire.), alors que dans la réalité c'est simplement le fait que certains producteurs se sont fournis auprès de cet acteur bio (structure grossiste qui participe au système de paniers) pour fournir leur AMAP dans les moments de creux ou tout simplement pour des productions qu'on ne maîtrise pas (comme l'ail) ou pour lesquelles on n'arrive pas à fournir (la pomme de terre). Et aussi parce qu’un autre acteur de ce réseau alimente des AMAP avec leurs fruits.

Je n'oublie pas également par le passé une campagne agressive de la part de ce site de paniers en ligne contre les AMAP avec un tract ventant un meilleur rapport qualité prix que les AMAP."


Comment marquer sa différence?

Eric poursuit "Cela dit, je pense que le consommateur qui souhaite réellement aider un petit producteur n'est pas dupe.

Quand on parcourt le site ce site de paniers en ligne, on n'a aucune indication sur l'identité des producteurs de légumes (un lien) et aussi de fruits.

Aucun acheteur des ces paniers n'ira voir les fermes d'où sortent les légumes, ni ne connaîtra la rémunération des producteurs (ndlr : à la base du contrat AMAP et de la détermination des prix). Il n'y a aucune contractualisation sur le moyen terme.

Et d'ailleurs, les prix affichés des légumes frais (épinards et salades notamment) sont particulièrement élevés, signe que cet acteur, comme tout commerçant d'ailleurs, ne connait pas à l'avance ces ventes et fait payer aux mangeurs les légumes qui ne seront pas écoulés, ou le risque pris par cet acteur qui est bien un intermédiaire.

Au final, si comme moi, vous faites les comptes, vous devriez vous apercevoir que les paniers proposés par ce site sont loin d'être du low cost.

Et c'est logique vu leur fonctionnement. Ils livrent quand même quasiment à domicile avec une dizaine de points relais.

L'élasticité de leur horaire pour récupérer les paniers est impressionnante, digne d'un magasin !  Et le choix de la taille des paniers, plétore !

Ce site propose des paniers à la mode chrono drive. Et en ce sens cela reste respectable ! Mais ce n'est pas une AMAP !

D' autant que selon moi, cela n'empêchera pas les petits producteurs d'exister car le système AMAP garantit une réelle efficacité sur le plan de la distribution et de la prise de risque du producteur. Et les prix unitaires des légumes proposés par ce site laissent suffisamment de marge pour que des petits systèmes paysans puissent vivre.

Le grand danger serait que ce réseau réussisse à casser tellement les prix que l'alignement des petits producteurs soit difficile et ne réserve le marché des paniers bio qu'aux grosses exploitations bio fortement mécanisées et spécialisées. Heureusement, le danger semble écarté car la valeur ajoutée "vente des paniers par internet" coûte très chère au consommateur final.

Alors tout cela pour dire qu'il n'y a peut être pas à en dire davantage sur ce site de paniers en ligne.

Cette structure occupe une niche qui n'était occupée par personne, celle des paniers commandés à la demande par internet. Ils ont mis le paquet sur la communication en égratignant un peu les AMAP mais je pense que nous pouvons reprendre la main auprès des futurs AMAPiens. Rien ne vaut la parole directe d'un producteur pour assurer la confiance dans ce système.

Tous les consommateurs ne deviendront pas AMAPiens. Laissons ceux qui ne veulent pas le devenir à ces systèmes de panier en ligne. Ceux seront des consommateurs qui mangeront moins de produits issus de l'agriculture conventionnelle. Et en ce sens, cela reste positif !

Il est certain que nous ne devons pas relâcher nos efforts pour communiquer sur le bien fondé des AMAPs

Mais éviter une guerre fratricide entre paniers Internet et les AMAP me semble aussi quelque chose d'important. Quel intérêt aurait-on à trouver dans la presse des articles du genre "les AMAP  "ringardes" ou "obsolètes" s'inquiètent de l’émergence des autres systèmes de paniers qui utilisent la puissance de diffusion d'internet ?

Marquons notre différence : une AMAP n'est pas une simple livraison de panier, c'est un vrai partenariat d'assistance mutuel ! Les producteurs ont besoin du soutien durable des mangeurs. Et les mangeurs ont besoin d'une sécurité alimentaire qui ne peut être assurée que par une multitude de petites fermes aux productions diverses, biologiques, locales et fonctionnant sans intermédiaire. »

Une contribution de E Soufleux, à vos plumes…