Accéder au contenu

AMAPs en hiver

Actualité - 21/01/2010

AMAPs en hiver

Les AMAPs souffrent en hiver (moins de paniers, aléas climatiques), l'occasion de renforcer les échanges avec le producteur et rappeler la logique de solidarité.

Ce message s'adresse à tous ceux qui découvrent le système AMAP et les rigueurs de l'hiver: le choux, les paniers moins pleins, le choux, mois de variétés, les accidents climatiques, le choux, etc.

Oui, c'est vrai, c'est au coeur de l'hiver que le système AMAP prend toute sa dimension, en tous cas son côté moins prolifique.

Ce message vise juste à rappeler que ces difficultés sont normales et probablement l'occasion de renforcer les liens entre mangeurs et producteurs, échanger et expliquer les difficultés.

Le producteur peut faire face, en cette saison, à de réelles difficultés, des pertes de production ou autre. Dans un fonctionnement AMAP sain, les mangeurs sont solidaires du producteur et ils assument ces désagréments et le risque de ne rien avoir, ou qu'il manque un produit, ou que les paniers soient moins pleins. Cela fait partie intégrante du système AMAP et il faut être vigilants, faire attention à ne pas entrer dans une logique de comparaison avec les prix du marché par exemple, qui ne reflètent pas les vrais coûts de production: ce qui est proposé est-il local? le prix correspond t'il au coût réel? ou au prix moyen du marché pour le même produit?

Bref, l'hiver est la saison idéale pour renforcer les liens avec le producteur, qui, s'il sent le mécontentement ou la déception, risque de chercher à compléter les paniers en achetant des produits ailleurs. Il est arrivé souvent que des producteurs se mettent en grande difficulté, par difficulté à assumer des paniers trop peu remplis.

Dommage non?