Un samedi au verger

Actualité - 16/04/2012

Un samedi au verger

Samedi 14 avril, M. Cassard nous faisait le plaisir de nous accueillir à la Ville Bachelier pour une visite de son verger. Il a repris en 2003 le verger familial qu'il cultive en bio depuis 2008.

9 000 pommiers sur 3,5 ha, c'est impressionnant ! les fraises (et le potager) occupent 2,5 ha supplémentaires.
Nous avons vu des vieux arbres  mais tous n'étaient pas encore en fleurs. Avec pas moins de 16 variétés de pommes, anciennes ou récentes, mais toutes rustiques, la floraison et la cueillette sont échelonnées. Que des noms évocateurs d'images et de goûts variés : " Delbard estivale " (précoce, sucrée, régal des mésanges), "patte de loup" (variété ancienne) ou " reinette clocharde ", " Délice d’or ", " Choupette " (plus récentes).
Les pommiers en fleur à cette saison sont en pleine pollinisation. Saviez vous que la fleur était à la fois mâle et femelle ? Le vent, les abeilles et autres insectes se chargent de faire les entremetteurs et notre belle pomme voit le jour.
Mais gare aux prédateurs et autres maladies qui guettent ! La tavelure, champignon qui vient tâcher le fruit et le feuillage lors de la libération de ses spores, le puceron cendré ou autre carpocapse (papillon à l’origine du ver dans la pomme). Heureusement, à chaque attaque son remède, cuivre, souffre, phéromones trompeuses... mais pour cela, il faut une observation attentive.
Nous avons pu également découvrir le nouveau verger, les techniques pour discipliner les jeunes branches ! du béton dans des pots de yaourt !   et la fameuse machine à désherber le pied des arbres.  Une belle technologie au service d’une nature préservée.
Notre regard a changé après cet après-midi partagé. Nous croquerons notre gala avec encore plus de plaisir et de respect pour tout ce travail !
L’après-midi s’est ponctué par un goûter où nous nous sommes régalés d’un gâteau maison cuisiné par la maman de M. Cassard. Un régal ! On vous livre la recette mais chut, c’est un secret ! Merci encore M. Cassard et rendez-vous vendredi !