Le « P » de AMAP signifie « Paysan » et non pas « Producteur »

Le « P » de AMAP signifie « Paysan » et non pas « Producteur »
AMAP:  Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne – il y a souvent une confusion entre « Paysan » et « Producteur ». On peut par exemple parler de producteur de pains paysan pour parler d’un artisan qui utilise de la farine achetée à un moulin local, même moulin qui s’approvisionne en grains de blé sur le marché national ou d’ailleurs ! sans rapport avec le Maintien d’Agriculture Paysanne locale. Autrement dit un Paysan boulanger distribuant en contrat AMAP doit produire son propre blé, la panification étant la continuité de son activité agricole. La meunerie peut être une activité sous traitée par la prestation d’un moulin ou collective par le biais d’une CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole). On peut comparer un viticulteur récoltant à un paysan boulanger : production primaire ( raisins/blé ), transformation primaire ( jus/ farine ) , transformation secondaire ( vinification/panification ). Le détournement de l’activité de paysan boulanger est tellement développé que la Chambre d’Agriculture de Loire-Atlantique ne veut plus attribuer la DJA (dotation jeune agriculteur) pour l’aide à l’installation des nouveaux paysans boulangers dans le 44.

Par contre si un artisan est capable de garantir une origine locale du blé avec le nom du Paysan qui le fait pousser et la transparence sur un prix équitable sans mettre le Paysan producteur en concurrence, il participe au Maintien d’une Agriculture Paysanne.
OF janvier 2021: 70% de la farine de sarrasin consommé en France est importé de Chine ou des Pays de l’Est !
La position de l’InterAMAP44 sur le référencement des artisans: https://www.amap44.org/2-2-paysan-voulant-rejoindre-une-amap/