Circuits courts: des illusions et une manne financière

Circuits courts: des illusions et une manne financière

Circuits courts, vente directe.... ou comment le marketing trompe le consommateur ? et l'AMAP dans tout cela...

Définition du législateur d'un circuit court: mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce du producteur au consommateur à condition qu'il n'y ait au maximum qu'un seul intermédiaire. Cet intermédiaire peut marger sans restriction sur le prix de vente. C'est très souvent le cas des ventes en ligne sur INTERNET des produits frais, avec une commission allant de 2% à plus de 20%. De plus, "circuit court" ne signifie pas forcement moins de kilomètres parcourues, penser aux produits exotiques café, chocolat...etc...

Définition du législateur d'une vente directe: transaction qui se déroule sans intermédiaire entre un producteur (à l’origine de l'existence du produit vendu)  et le consommateur: Vente à la ferme, les marchés, les points de vente collectifs, les paniers AMAP. Cela n'exclue pas que le producteur fait répercuter des frais dus à des prestataires de service:
- comme la transformation parfois elevée des ateliers de découpe pour la viande, qui par obligation sanitaire représente plus de 50% du prix de revient.
- ou bien d'une manière plus subtile des prestataires de service qui aident le producteur à vendre ses produits sur des sites INTERNET (frais de mise en relation - frais de distribution) avec des paiements en ligne (frais bancaire). Le cout de cette prestation soumise à la TVA dépasse alors les 20% du CA:
  • soit répercutée sur le prix de vente (+ 20% TTC) au client qui choisit quand il veut ce qu'il veut, même quand les légumes arrivent à maturité et ne trouvent pas preneur, tout cela "sur le dos du gaspillage alimentaire".
  • soit imputée sur le prix de revient du producteur "sur le dos du paysan" qui doit baisser son prix pour s'aligner sur le prix du marché, c'est la pratique des GMS (Grandes et moyennes surfaces).


Qu'en est-il d'une vente en AMAP ? C'est la forme la plus aboutie d'un circuit court sans INTERMEDIAIRE et une vente directe SANS FRAIS de prestation de service pour distribuer les produits de la ferme, la valorisation la plus rénumératrice des produits avec un soutien du paysan qui veut vivre avant tout de sa production sans dépendre des prestataires de service et des intermédiaires opportunistes et lucratifs. Par son engagement l'amapien assure un revenu décent et constant aux paysans producteurs en AMAP.